» Ne rien faire, c’est déjà faire quelque chose »

Force d’inertie

Force d’inertie qu’on appelle  » grève du zèle » dans les administrations où la grève n’est pas permise : douane, police, pénitentiaire. Elle consiste à effectuer son travail de façon la plus lente possible, à la limite de la sanction.

C’est une technique développée pendant des siècles par les esclaves sous toutes les latitudes. A préciser que je ne parle pas des Egyptiens qui participaient à la construction des pyramides. Ils avaient droit de grève. Pour exprimer leur désaccord, les ouvriers allaient s’asseoir à l’ombre.  Les Parisiens, quelques siècles plus tard se rassemblaient sur la place du même nom, où se situe l’actuelle mairie de Paris.

La technique de force d’inertie a autorisé les esclavagistes à considérer leur  main-d’oeuvre comme une masse de feignants. Travailler gratuitement   n’est pas très motivant. Être payé en coup de fouets non plus. Donc force d’inertie.  Et bravo à tous ceux qui ont su la développer et y survivre.  Et nous enseigner comment faire… 🙂

Droit à la paresse ( n’est pas réservée aux rentiers)

Entre Paul Lafargue et  Adolphe Thiers (M. Thiers, dans le sein de la Commission sur l’instruction primaire de 1849, disait: «Je veux rendre toute-puissante l’influence du clergé, parce que je compte sur lui pour propager cette bonne philosophie qui apprend à l’homme qu’il est ici-bas pour souffrir et non cette autre philosophie qui dit au contraire à l’homme: « Jouis ».» M. Thiers formulait la morale de la classe bourgeoise dont il incarna l’égoïsme féroce et l’intelligence étroite.), choisis ton camp, camarade.

Publicités