Posts tagged ‘fjord’

apalula

Chaque fois que je dis que mon bateau est un Fjord 28 je rencontre la même réaction dubitative. Ce n’est pas un Jeanneau, ce n’est pas un Beneteau ni un Bavaria.

C’est un bateau de fabrication norvégienne. Un Fjord 28 cs. Ah. Et que fait un bateau norvégien ¡a Barcelone ?

Je n’en sais rien . Je sais simplement qu’il me convient parfaitement . A suivre le diaporama  que je viens d’ajouter ‘a la page  « Apalula« .

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Attention à ceux qui disent qu’il n’est pas beau mon bateau !

Publicités

capitaine

Bateau Gourmand

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vous attends sur mon voilier Apalula pour profiter des après-midi en mer au large de Barcelone avec une dégustation gastronomique.

Je veux vous faire profiter de mon expérience de 15 ans omme chef de cuisine, 7 ans comme moniteur de voile, responsable voile et G.O au Club Med.

Vous voulez organiser un évènement, une fête, une sortie entre amis ?

Contactez-moi et nous nous organiserons !

Comprend qui veut, comprend qui peut :

un bateau nommé désir

Je continue l’enquête sur l’origine mystérieurse du nom Apalula.

A cette question je réponds quand on me la pose qu’il s’agit d’une formule magique d’origine scandinave :

« D’aucuns disent qu’il s’agit de la formule de la pierre philosophale

Mais personne encore n’est parvenu à définir la compostition de l’acronyme, ni dans quelle langue il a été créé.

D’autres disent que cet acronyme permettrait de découvrir l’emplacement du Graal. »

Voilà l’histoire que je raconte 🙂

Mais bon, apparemment, Apalula ressemble suffisamment à Apalala pour que ce soit en réalité le dragon d’eau de la mythologie bouddhiste.

Dragon… c’est mon signe de zodiac chinois.

Dragon d’eau….Apalula est le nom d’un bateau. Ça colle assez bien, finalement.

Me reste plus qu’à naviguer sur l’Amour.(comme dit un célèbre proverbe chinois, parfois il faut emprunter le chemin boueux)

edit : la traduc espagnole me donne pour le fleuve amour : fleuve du dragon noir… décidément…

M’enfin, je ne suis pas prêt d’en changer le nom

Améliorations techniques

Bientôt une plaque photovoltaïque (je me sens devenir écolo) de 75 W, 6,5  A de l’heure pour pouvoir naviguer tranquillement avec l’électronique, garder le frigo en marche et écouter de la good music 🙂



27 mars

voilà les photos de la deuxième sortie sont arrivées 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

47 ans , eh oui… et c’est un nombre premier, et ce jour fut pour pour moi au point de vue numérologique  un jour 1 et un mois 1. Le signe d’un commencement ?

Où l’on voit Justine tenir la barre sous le regard admiratif de Marco :

et Cristiano m’aider à enrouler le génois :

Où les deux tours près du port olympique ont failli donné ne mauvaise figure à Beppe qui a pourtant l’air inspiré

Roberta la photographe photographiée :

J’ai laissé la barre lors de cette sortie, et je suis allé m’amuser sur la proue, faire un peu de rodéo au rythme des vagues :

Et la chanson officielle de l’inauguration :

apalula !!!

Le voyage immobile

Voilà, c’est fait. après une semaine un peu folle et une séance d’équilibriste, j’ai emmenagé dans l’Apalula.

C’est un bateau de marque Fjord, de fabrication norvégienne. Et ça se voit !!! il est fait pour supporter les conditions météos scandinaves…

Il mesure 8,50 m de long, 3 m de large et une habitabilité exceptionnelle. Ah la hauteur de plafond !

Apalula a été customizé par des marins : eau chaude, douche, adaptateur 220 volts qui permet d’utiliser les appareils électriques en navigation ( attention la batterie !), Tv TNT, une vraie petite maison flottante.

Et donc, je fais mon voyage immobile : je passe d’un Deserts à un  Fjord sans sortir du port olympique de Barcelona 🙂

Et voici quelques photos de mon aménagement intérieur, la table qui se transforme en lit. Et qui me sert de  » bureau » d’où je vous écris en ce moment même… (d’autres à venir rapidement)

Où l’on voit également Apalula depuis Deserts

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne connais pas encore l’origine de mot, je n’obtiens que Apalala sur internet, mais j’aime bien quand même.

J’ai un bon moyen mnémotechnique de me rappeler le numéro de ponton, le 2327, ça me fait penser à la Saint Habib…


Apalula, Apalula, Apalula

C’est comme un cri de joie, comme un cri de guerre

Apalula, Apalula, Apalula

C’est comme un hourra, comme un cri de colère

Apalula, Apalula, Apalula

C’est  la grande bataille que les Germains

Livrèrent au pays des catalás

Une victoire, c’est un autre demain

%d blogueurs aiment cette page :